Le potager vertical, idéal pour cultiver en milieu urbain

Connaissez-vous le potager vertical ? Il est idéal lorsque vous manquez de place ou que votre mobilité est réduite. Si ce concept vous intéresse, je vous invite à découvrir cet article.

Il existe de nombreuses façons de produire des aliments et des herbes médicinales, que nous ayons de petites propriétés avec seulement un patio ou une terrasse, ou de grandes superficies. Car même avec de petites superficies, des possibilités sont ouvertes avec des simples palettes, des bouteilles, des vieux meubles, des bacs ou des briques.
La possibilité d’utiliser l’espace de façon verticale peut non seulement augmenter notre productivité au mètre carré, mais aussi de s’épargner le dos et les genoux.

Les avantages du potager ou herbier vertical

Il y a des désavantages à vouloir cultiver verticalement : il faut plus de terre, arroser plus souvent et surtout construire ce qui accueillera la plantation. Mais les nombreux avantages comme vous pouvez vous en douter sont très nombreux, notamment car il est possible de déplacer la plantation si vous venez à déménager.

Il est également beaucoup plus aisé de déplacer des planches, des gouttières, des seaux ou des bacs de terre que de remplir des brouettes avec une pelle.

À l’aide de rebuts de bois ou avec des palettes, nous pouvons former des carrés ou des pyramides en pente remplies de gazon et de débris d’arbres, de compost ménager et de bouchons ou couches de terre et de compost.

Attention, il existe un inconvénient à utiliser des matériaux en bois : Ils ont une durée de vie limitée. Avec du bois traité et épais, cela peut prendre des années, mais une seule palette qui est constamment inondée ne durera que quelques années dans les endroits humides.
Cela signifie que nous devons prévoir à les remplacer tous les deux ou trois ans.

Plusieurs types de tours de culture sont disponibles

Il existe une grande variété de tours de culture. Elles peuvent être achetées ou construites par des bricoleurs.

Les tours pyramidales, le potager en espalier ou en spirale sont aussi des options envisageables et très intéressantes. En utilisant des matériaux de construction robustes comme la brique, le métal, le plastique, la construction durera très longtemps et en modèles plus petits, nous pouvons aisément les déplacer.

En utilisant les plus petits conteneurs, nous revenons à l’inconvénient d’origine de nombreuses extensions verticales : Ils auront probablement besoin de plus d’engrais qu’une production en terre, et ils n’ont pas la capacité de retenir beaucoup d’eau, surtout en en prenant compte de la biomasse qu’ils vont soutenir. Avec les palettes verticales en particulier, il faut aussi prévoir l’arrosage, tout comme des jardinières classiques.

L’entretien de la colonne de culture

S’ils n’ont que quelques étages de hauteur, nous pouvons les arroser comme nous le ferions avec n’importe quel pot. Dans la plupart des cas, nous devrons installer un tuyau d’arrosage ou quelque chose qui servira d’entonnoir ou d’arrosoir sur chaque étage pour s’assurer que le fond ne se dessèche pas et que le dessus ne soit pas constamment trempé.

Malgré tout, c’est un moyen pratique de gagner de 2 à 8 fois plus d’espace de culture.

La culture verticale présente de nombreux avantages, pour ceux qui ont un petit espace mais aussi pour ceux qui recherchent la facilité et s’épargner les séances accroupies ou penchées. Cela permet aussi de la protéger des prédateurs.

Que vous soyez en maison ou en appartement, vous pouvez opter pour la culture verticale. L’aménagement peut être réalisé à moindre frais avec un minimum de main d’oeuvre.

Laisser un commentaire